• Modellenland

Interview: Model Tifany Telboh (France)

Que pouvez-vous nous dire sur vous ?

Je suis une jeune femme de 25 ans, psychologue, originaire de la région nantaise (France), passionnée de photographie depuis la tendre enfance. Il serait difficile de me décrire véritablement étant donné les multiples facettes de ma personnalité que j’aime exploiter au travers de la photographie : ange ou démon, naturelle ou superficielle, altruiste ou égoïste, sage ou rebelle… La photographie est pour moi un art de vivre. Cette passion prend tellement de place dans ma vie que je suis également photographe. La photographie des deux côtés de l’appareil est pour moi un indispensable !

Si vous pouviez changer quelque chose de vous, qu'est-ce que cela serait ?

Physiquement, si j’avais une chose à changer, ce serait la peau de mon visage sans hésitation ! J’aimerai qu’elle soit plus lisse, plus nette, qu’on ne puisse plus voir aucune petite cicatrice du passé. Cela reste un gros complexe depuis des années et même si j’en souffre moins avec le temps, j’ai encore du mal à l’accepter complètement. Je fais en sorte que ça s’estompe, que ça ne se voit pas mais le regard sur moi est encore difficile et c’est d’ailleurs très souvent la première chose que je regarde sur une photo de moi.

Quelles sont vos qualités personnelles qui vous distinguent des autres ?

Ce qui me distingue des autres c’est avant tout mon expressivité, les émotions que je dégage, les regards et postures que je peux adopter, j’incarne des personnages, de moi-même. En tout cas c’est également ce qu’ont pu me rapporter les photographes avec qui j’ai eu le plaisir de travailler. J’aime relever des défis et je n’ai pas peur de certaines conditions parfois extrêmes (poser nue dans un tas de bûches de bois gelées à -2°C en plein mois de février par exemple). Presque prête à tout pour une belle photo (presque) !

Comment avez-vous commencé à être modèle ?

J’ai commencé à être avant tout la « petite » modèle de mon père qui était passionné de photographie et été très tôt exposée lors d’expositions du club photo dont il faisait partie.

Toutefois, c’est seulement à l’âge de 19 ans que j’ai enfin osé poser.

Lorsque j’étais étudiante à l’université, une fille de ma promotion réalisait des photos de nus principalement et avait lancé un appel à volontaire pour sa prochaine expo photo, sans évoquer de quoi il s’agissait. Un ami de l’époque avait osé poser pour elle et lorsqu’il m’a rapporté de quoi il s’agissait je n’en revenais pas. Alors je me suis dit « Si lui l’a fait, pourquoi pas moi ? », et c’est alors que j’ai posé nue en mode incognito (visage caché – mon complexe, ça m’arrangeait) pour une série qui s’appelait « Les alités » d’Aimée Gazeaud, qui a été exposée à Angers. C’est là que tout a commencé…et à l’aide d’amis photographes qui trouvaient que je dégageais quelque chose.

Quelles sont vos meilleures expériences jusqu'à présent ?

Je n’ai pas de meilleure expérience mais plusieurs excellentes (dur de choisir quand on a fait pas loin de 200 shootings…).

J’ai beaucoup aimé réaliser des séances en décalage avec ce que j’avais l’habitude de faire, comme jouer le rôle d’une gothique dans un cimetière avec Olivier Le Pesquer (photographe) et Angele Enee (maquilleuse) qui ont fait un travail formidable, ou la fois où je suis montée à cheval en robe de mariée et pour me mettre dans la peau d’une indienne qui tirait à l’arc avec Jean-Claude Davèze (photographe). Mais c’était parfois des séances en toute simplicité avec mon compagnon, Aurélien Pécheul, qui savait me saisir au naturel, pleine de spontanéité et de vérité (oui j’avais le droit de sourire !).

Il y a même une fois où j’ai pu réaliser quelques photos de moi en train de pleurer véritablement (5 minutes de concentration environ), projet qui me tenait à cœur mais dont je n’ai pas su garder les photos de part ce regard que je lançais et cette expression de moi-même qui m’effrayait ; mais c’était une véritable expérience.

Bien que j’ai eu la chance de réaliser de nombreuses séances photos superbes, peu m’ont réellement marquée émotionnellement.

Sinon, j’ai eu le plaisir de participer à une vingtaine de défilés, où il s’agit d’une autre manière de se mettre en scène, devant un public cette fois. Quelque soit le défilé, ça reste toujours un plaisir même si j’avoue ressentir davantage d’excitation quand c’est un véritable show !

Comment voyez-vous la beauté ?

Je vois la beauté en chaque Être ; la beauté est partout, à condition de savoir la dévoiler. Il n’existe pas de beauté type et il m’arrive régulièrement de me dire quand je vois une femme « Qu’est-ce qu’elle est canon ! », quelque soit sa couleur de peau, de cheveux, sa morphologie, son corps, son visage, sa taille, etc.

J’ai la chance de travailler avec des artistes formidables : photographes, coiffeurs, maquilleuses, stylistes et créateurs en tous genres qui permettent justement cette mise en valeur.

Que pensez-vous de votre travail en tant que modèle?

Mon travail est éclectique, très diversifié, c’est ce que j’aime ; et c’est pourquoi j’ai choisi de faire des photos avec des photographes dans des styles très différents les uns des autres, mais c’est aussi révélateur de ma personnalité.

Je ne souhaite pas rentrer dans des cases, être cataloguée pour un seul et unique type de photographie.

Au moment où j’ai commencé à poser nue, des tas de photographes m’ont demandée pour ce type de photos, or je ne souhaitais pas m’enfermer là-dedans et souhaitais montrer autre chose que mon corps, car nous ne sommes pas qu’un corps. Avec l’expérience, je suis de plus en plus sélective, je n’accepte que ce qui peut m’apporter un véritable plus.

Quels sont vos projets pour l'avenir ?

Ce que je cherche avant tout c’est à innover, me diversifier encore et encore, un peu comme une boule à facettes dont les reflets sont différents à chaque face en fonction de la lumière. J’ai des idées et des rêves plein la tête mais je sais garder les pieds sur terre et me dire que chaque chose en son temps. Mes projets restent secrets tant que ceux-ci ne sont pas aboutis. Toutefois, j’aimerai réaliser plus de défilés encore et toujours plus grands, mettre en valeur des créations de créateurs de talent.

Avez-vous un conseil à donner aux personnes qui aimeraient commencer dans ce milieu?

Un seul conseil: OSER.

Peu importe votre expérience, votre histoire, vos complexes, il y a un potentiel en chacun(e) de vous à exploiter. Il suffit d’un pas…

Que pensez-vous du magazine "Modellenland "?

J’apprécie vraiment votre magazine pour tout ce qu’il représente, la qualité et la diversité des images et articles, son ouverture au monde et son accès à tous. Tout le monde y trouve son compte. Un grand merci à vous pour ce partage.

https://tifany-telboh-model.book.fr/

facebook : Tifany Telboh Art

33 keer bekeken
Recent Posts
giphy.gif
525978_476391262394979_393208557_n.png
100046576_108081414254106_53299416628545

Latest issues

Issue 64kopie.jpg

Tattoos issues

cover tatooskopie.jpg

Lookbooks

LookBook64.jpg

Editorial issues

Editorial issue 43kopie (687 x 900).jpg

Monthly winners

Ki Tan.jpg

Pictures of the day

17.jpg

Kids issues

Modellen Land Magazine

 

A fresh, new submission-based editorial publication that celebrates the true art of fashion and the emerging artists behind it.

A fashion, beauty, editorial and concep-tual art magazine and will be published monthly in free digital format, and Print version.

Everybody can publish for free ,photographers, MUA, stylists, models, good amateur, students, semiprofessional, professional etc...

Modellenland is not a commercially profitable magazine

LookBook58kopie (2).jpg
2000px-Facebook.svg.png
b61f8f_2d8a07e13e9c41d091f5969b5a220da4~
Knipsel3.JPG
b61f8f_edf45ae0863a495ca35a0ed4883ded4b.
Knipsel2.JPG
b61f8f_f341df092e2a4a72a8f9d8b1029bfe61.
b61f8f_b0ee9975c6804549a085a7836d12f18c.
Knipsel.JPG
b61f8f_7988113656fe4db39f8825a8ec767e90.
b61f8f_ae442010728649f6ad9dddcd2d0776db~

Tags

41a239a2-a804-47c7-b846-ad3cc39c2596.jpg

Our fans