• Modellenland

Interview: Photographer Vincent Maure (France)

Comment et quand avez-vous commencé la photographie?

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu des appareils photos entre les mains. Mais je me suis plus sérieusement intéressé à la technique photographique quand j’avais 14 ans, alors qu’on m’offrait mon premier bridge. Ensuite, j’ai peu à peu découvert que la photographie avait bien plus à offrir que de figer des souvenir et des jolies choses, notamment en découvrant le travail de grands photographes et en essayant de comprendre leur rapport à la photo.

Quel est votre but dans la photographie?

Je ne revendique pas spécialement de démarche soigneusement formalisée. Il y a un ensemble de choses qui me parlent qui relèvent à la fois des inspirations et des impressions une fois l’appareil en main.

J’aime assez l’idée que le matériau de base est le réel, et qu’on en fait quelque chose à part entière et qui a un sens (ou non !) pour celui qui le regarde, qui s’y projette.

J’aime bien la vision qu’à Jean-Loup Sieff de la photographie (c’est d’ailleurs une de mes premières « claques » photographique), peut être que cela me correspond un peu :

« Les bons photographes sont rares et indéfinissables, mais ils ont toujours un trait en commun : aller au-delà d’eux-mêmes, être plus qu’ils ne pourraient être, avoir en eux cette petite musique …. bref, être un peu miraculeux ! Après tout, ce que l’on appelle les bons photographes ne sont pas ceux à qui cet incident chanceux est arrivé un grand nombre de fois, parce que faire une photo c’est toujours gagner contre le hasard. Le hasard de la rencontre, celui de la compréhension immédiate, de sa transcription instantanée .La représentation photographique ne sera, hélas, jamais fidèle au sentiment qui l’a fait naître, mais même dans son imperfection, elle est cette tentative, naïve, de retarder la mort, d’arrêter le temps sur un regard, une lumière, un moment privilégié qui, jamais plus, ne sera semblable, mais continuera à vivre grâce à elle, comme ces étoiles mortes depuis des millénaires mais dont la lumière n’a pas encore fini de voyager vers nous pour nous montrer ce qu’elles furent. »

Que représente pour vous la photographie ?

Ça a une place importante dans ma vie, mais c’est également l’occasion de partager, de rencontrer des personnes d’horizons variés et enrichissantes. C’est pour cela que j’affectionne particulièrement réaliser des portraits je crois.

Comment votre travail ce différencie-t-il des autres?

Je ne pense pas être particulièrement original et ne cherche pas spécialement à me démarquer. J’essaie d’affiner mon regard, faire des choses qui me plaisent et j’aime voir que mes images évoluent dans le temps.

Où puisez-vous votre inspiration?

J’aime me (re)plonger dans le travail des « maitres » de la discipline et découvrir des photographes dont les images me parlent. Il y a aussi d’autres domaines tel que le cinéma, la peinture, la musique, l’architecture… qui sont autant de sources d’émerveillements qui participent à construire un imaginaire et un sens esthétique.

Est ce que vous préparez vos images à l'avance?

Ça dépend vraiment de ce que je photographie, de comment je le sens, de la finalité des images… j’aime varier les approches et voir différentes façons de faire des images. Parfois il s’agit de photos improvisées lors d’une balade, tandis que d’autre fois les images sont clairement définies à l’avance.

En ce moment j’ai des envies de participer à quelques projets plus conséquents typé mode avec une équipe pour me concentrer pleinement sur la réalisation des images (direction artistique, styliste, MUAH, techniciens… ).

Dans tous les cas, j’apprécie vraiment construire mes images avec mes modèles.

Travaillez- vous vos photos et décrivez votre travail de post production?

Avec le temps j’ai remarqué que j’avais une idée de plus en plus précise du rendu final que je voulais au moment de déclencher. Ma démarche de post-production s’apparente à la finalisation de ces images.

En pratique, je procède surtout à un développement de mes photos et retouche généralement assez peu. Je ne pense pas pour autant que la retouche trompe la réalité, et elle se justifie parfois sur certaines images en fonction de leur finalité.

Niveaux logiciels, pendant longtemps je n’utilisais que Photoshop et Bridge (pour classer mes photos). Depuis 1 an, j’utilise essentiellement Lightroom que je combine à Photoshop lorsque j’ai besoin de plus de précision (ou du moins avec lequel je suis plus familier pour arriver à ce que je veux).

Quel est votre préférence location ou studio?

J’apprécie les deux. Un aspect primordial de la photographie me semble être la gestion de la lumière. C’est elle qui révèle le sujet, voir qui s’inscrit comme sujet à part entière (il faut regarder les images de Bernard Plossu !). Que ce soit en extérieur ou en studio il y a toujours un travail de la lumière qu’il s’agisse de composer avec ou de la créer.

Quels sont les endroits et les sujets qui vous interpellent le plus?

J’aime l’élégance. Ce qui est bien, c’est qu’elle peut surgir de n’importe où et souvent de là où on ne l’attend pas.

Qu'est ce que vous voudriez absolument photographier?

Moi à 80 ans.

Quelle est la chose la plus importante que vous avez appris au fil des ans?

Deux choses :

  • Il faut s’émerveiller

  • Plus on approfondi ses connaissances et ses expériences photographiques, plus on se rend compte que l’on ne connait réellement que peu de choses.

Mais je crois qu’on peut généraliser à bien d’autres domaines que la photo.

Quels sont vos projets futurs ou à court terme?

Persister à photographier des gens !

Que recherchez - vous des modèles avec qui vous travaillez?

J’aime quand ils/elles viennent avec leurs tripes, qu’ils/elles dégagent quelque chose qui ne demande qu’à être photographié.

Avez - vous encore un message pour les modèles?

Je n’ai pas toujours beaucoup de temps à consacrer à la photo, mais restons en contact pour être prêt si l’opportunité de collaborer se présente!

https://instagram.com/vincent.maure

Romylilycious : instagram.com/romylilycious

Sébastien Eisen

Minyala Caldin : instagram.com/minyala_

Magalie Page : instagram.com/magali_page_

Mickael Renovation : instagram.com/mickael_renovatio

Inès Modolo : instagram.com/modolines

Claire Grasland : instagram.com/claire.grasland

Bulle Meow : instagram.com/meowbulle

Amandine Hannah : instagram.com/amandie_hannah

Damien Habouzit : instagram.com/habouzitdamien

Priscilla Delay : instagram.com/delay.priscilla / MUAH : Marie Debrosse

Zoé Nichelson : instagram.com/zoenichelson

Recent Posts
giphy.gif
Naamloos-1.jpg
100046576_108081414254106_53299416628545

Latest issues

Issue 65kopie.jpg

Tattoos issues

cover tatooskopie.jpg

Lookbooks

LookBook64.jpg

Editorial issues

Editorial issue 43kopie (687 x 900).jpg

Monthly winners

Ki Tan.jpg

Pictures of the day

17.jpg

Kids issues

Modellen Land Magazine

 

A fresh, new submission-based editorial publication that celebrates the true art of fashion and the emerging artists behind it.

A fashion, beauty, editorial and concep-tual art magazine and will be published monthly in free digital format, and Print version.

Everybody can publish for free ,photographers, MUA, stylists, models, good amateur, students, semiprofessional, professional etc...

Modellenland is not a commercially profitable magazine

LookBook58kopie (2).jpg
2000px-Facebook.svg.png
b61f8f_2d8a07e13e9c41d091f5969b5a220da4~
Knipsel3.JPG
b61f8f_edf45ae0863a495ca35a0ed4883ded4b.
Knipsel2.JPG
b61f8f_f341df092e2a4a72a8f9d8b1029bfe61.
b61f8f_b0ee9975c6804549a085a7836d12f18c.
Knipsel.JPG
b61f8f_7988113656fe4db39f8825a8ec767e90.
b61f8f_ae442010728649f6ad9dddcd2d0776db~

Tags

41a239a2-a804-47c7-b846-ad3cc39c2596.jpg

Our fans