• Modellenland

Interview: Model Marjorie Schollhammer (France)

Que pouvez-vous nous dire sur vous?

Je m’appelle Marjorie, j’ai 27 ans, je suis mannequin et bookeuse. Je vis à Strasbourg, je travaille principalement à Paris, et là où le vent me porte. J’ai grandi à la campagne, aux pieds des Vosges, dans un élevage de chevaux. Indéniablement les plus beaux mannequins du monde. Les deux villes qui m’ont émerveillé sont Amsterdam de jour et Berlin de nuit, mais je préfère quand même crapahuter en montagne au grand air. J’aime faire des boutures de papyrus, observer mes plantes pousser, courir, les expressions désuètes en vieux français, et lire dans le train. Le dernier livre qui m’a fait pleurer c’est Anima de Wajdi Mouawad. Je partage ma vie avec un photographe et un chat.

Si vous pouviez changer quelque chose de vous, qu'est-ce que cela serait?

Mes cheveux pardi ! C’est devenu une addiction.

Quelles sont vos qualités personnelles qui vous distinguent des autres?

J’ai n’ai jamais su répondre à cette question, si quelqu’un veut le faire à ma place je lui paye une bière.

Comment avez-vous commencé à être modèle ?

J’ai commencé à 18 ans à côté de mes études de droit. Je sortais d’une année de terminale à besogner en révisions, la tête dans le guidon avec une prepa Science-po en parallèle. Je n’ai pas eu le concours. Un mal pour un bien, j’avais grande soif de vivre autre chose. Je côtoyais peu mes congénères juristes, en revanche j’ai rencontré des étudiantes en école de photographie qui recherchaient des modèles pour leur cours. Je me suis prêtée au jeu et j’ai pu constituer une ébauche de book que j’ai mise en ligne. Une agence de publicité m’a contacté pour des visuels touristiques. Ce contrat a été décisif, au sens où j’ai compris que le métier de mannequin outre les défilés, comportait aussi les jobs commerciaux avec une multitude de profils possibles. Au tout début ce sont surtout mes constellations de tâches de rousseurs qui m’ont permis d’obtenir mes premiers jobs à Paris malgré mes rondeurs. Ces dernières et mes tâches se sont estompées avec le temps. Mes cheveux mi-longs, roux au naturel, ont été raccourcis et blondis d’année en année à la suite d’une foultitude de contrats coiffure, mais j’adore mon look actuel.

Quelles sont vos meilleures expériences jusqu'à présent?

Il y a 3 ans, une tournée de show en Belgique pour l’Oréal Belgilux. C’était comme une colonie de vacances itinérante, version Deluxe. Nous avons défilé dans plusieurs villes, nos hôtels étaient sublimes. Le passage à Bruges a marqué ma mémoire. Le show avait lieu dans un décor monumental et industriel. Une ancienne usine réhabilitée en salle d’event, mais conservée dans son jus avec machines et turbines restée apparentes. La chorégraphie réalisée par Maïté Gheur était sensationnelle. Certes moins glamour, mais très amusant, le tournage d’une publicité web à Lyon pour une marque de… pneus ! Concrètement dans la vidéo : Action ! « C’est l’été, le soleil brille, je déambule dans les rues, lunettes de soleil sur le nez et cheveux au vent, j’en avais encore. Un beau gosse au volant d’un 4X4 se gare près de moi et me fait de l’œil. Je m’approche de la voiture, les lunettes m’en tombent : j’ai une vision. Il me sourit. Mais non, j’le calcule pas. Je me baisse et prends en photo les pneus tellement ils sont beaux et de bonne facture. » Coupez ! Fin. Si c’était drôle. Toutes les éditions des MCB (Mondial de la Coiffure à Paris) ou CBM (Coiffure Beauté Méditerranée) auxquelles j’ai participé ont leur lot de bons souvenirs. Le mois de Septembre 2019 fut particulièrement intense et exaltant. En tant que bookeuse, j’ai réalisé le booking des mannequins de plusieurs show en simultané pour le mondial, dont celui des 100 ans d’Eugène Perma. En tant que mannequin, j’étais bookée à la même date sur le show Medley qui avait lieu aux Folies Bergères.

J’ai également organisé un casting pour recruter des mannequins, mais aussi des danseurs pour le show Jean Louis David quelques jours en aval du mondial. Ce casting m’a marqué artistiquement et humainement par la passion et l’engagement dont ont fait preuve les candidats(es) qui avaient chacun(e) tout juste une minute pour présenter leur démo. Un après-midi à admirer des performances multiples, des styles et des talents variés.

J’ai fini le rush de septembre en beauté en compagnie d’une petite équipe de mannequins bookées sur le workshow de l’enseigne Interview, dans une atmosphère chaleureuse et familiale.

Que pensez-vous de votre travail en tant que modèle?

Globalement du positif. Ce travail m’a façonné, fait grandir et trouver ma voie. J’ai acquis une endurance à toute épreuve durant ces années de vadrouilles et de conciliation entre mes cours suivis en partie à distance et le mannequinat. Ce milieu est une école en elle-même. Bien que pas toujours tendre. Les voyages, les rencontres pour celles qui auront été inspirantes, toutes ces expériences m’auront poussé à réorienter mes études en licence des arts du spectacle où j’ai étudié la scénographie, la production d’event, les Avant-Gardes, le cinéma. C’est à cette période que j’ai commencé à travailler pour mes premiers clients en tant que chargé de prod et bookeuse. Ce qui aujourd’hui est mon métier à plein temps, en jonglant encore avec le mannequinat.

Comment voyez-vous la beauté?

Diverse, vibrante, voir isolante. On ne devrait pas la standardiser ni la contraindre.

Quels sont vos projets pour l’avenir?

Produire un show pour présenter une collection de mode éthique, dont la production des tissus est biologique, vegan approuvé PETA, et en commerce équitable. Il s’agit de la marque de prêt à porter « Encordetoi » créée récemment par un jeune couple de créateurs Hélène et Alexandre, dont je partage les valeurs. Hélène, aka Jad Laudanum sur les réseaux, élabore aussi actuellement de nouvelles créations haute couture dans un style baroque sombre, romantique et invariablement séduisant. Cela à partir de belles pièces, tissus et matières recyclées. J’ai également quelques beaux projets de shooting en cours avec mon compagnon qui officie en tant que photographe sous le pseudonyme Ziph King dont les travaux se situent entre la photo et la peinture. Enfin, assurément, continuer à travailler en tant que bookeuse, j’adore mon métier. Je recherche toujours de nouveaux visages et talents. Comédiens, danseurs, mannequins débutants ou chevronnés, vous pouvez me contacter via mon compte @marjorie_booking

Avez-vous un conseil à donner aux personnes qui aimeraient commencer dans ce milieu?

Gardez les pieds sur terre, même avec des talons de 15 centimètres.

Coco Rocha a dit : "I try to remember that it’s nice to be important but more important to be nice. That belief has served me very well, and helped me stay grounded."

Que pensez-vous du magazine « Modellenland »?

Je l’ai découvert en même temps que votre proposition d’interview, c’est une source de nombreux témoignages pour les mannequins en quête d’informations.

https://www.facebook.com/marjorie.schollhammer - https://marjorie-schollhammer.book.fr/ Instagram: @marjorie_schollhammer & @marjorie_booking

ZIPH KING

ZIPH KING

Photographer: Loris Hug hair, stylist: Loris Hug

Photographer: Laurent Seyller @seyllerphoto mua / clothes: me

ZIPH KING

ZIPH KING

ZIPH KING

Photographer: Charlie Studio MUA: Guilaine Frichot

Photographer: Charlie Studio MUA: Guilaine Frichot

Photographer: Charlie Studio MUA: Guilaine Frichot

Photographer: Charlie Studio MUA: Guilaine Frichot

Photographer: Charlie Studio MUA: Guilaine Frichot

25 keer bekeken
Recent Posts
giphy.gif
525978_476391262394979_393208557_n.png
100046576_108081414254106_53299416628545

Latest issues

Issue 64kopie.jpg

Tattoos issues

cover tatooskopie.jpg

Lookbooks

LookBook64.jpg

Editorial issues

Editorial issue 43kopie (687 x 900).jpg

Monthly winners

Ki Tan.jpg

Pictures of the day

17.jpg

Kids issues

Modellen Land Magazine

 

A fresh, new submission-based editorial publication that celebrates the true art of fashion and the emerging artists behind it.

A fashion, beauty, editorial and concep-tual art magazine and will be published monthly in free digital format, and Print version.

Everybody can publish for free ,photographers, MUA, stylists, models, good amateur, students, semiprofessional, professional etc...

Modellenland is not a commercially profitable magazine

LookBook58kopie (2).jpg
2000px-Facebook.svg.png
b61f8f_2d8a07e13e9c41d091f5969b5a220da4~
Knipsel3.JPG
b61f8f_edf45ae0863a495ca35a0ed4883ded4b.
Knipsel2.JPG
b61f8f_f341df092e2a4a72a8f9d8b1029bfe61.
b61f8f_b0ee9975c6804549a085a7836d12f18c.
Knipsel.JPG
b61f8f_7988113656fe4db39f8825a8ec767e90.
b61f8f_ae442010728649f6ad9dddcd2d0776db~

Tags

41a239a2-a804-47c7-b846-ad3cc39c2596.jpg

Our fans