• Modellenland

Interview : Photographer Benoit Billard (France)


Parlez-moi de vous

J'ai passé la majeure partie de ma vie à explorer le son et l'image, fasciné par les émotions que l'homme peut transmettre à travers les ondes. Tour à tour musicien, ingénieur du son, producteur de disques, graphiste, journaliste, chroniqueur radio, réalisateur ou photographe, je tente d'apprivoiser, capturer et diffuser ce que je trouve beau, sans pour autant me considérer comme un véritable artiste... En fait je pense que le terme “artistpreneur” serait plus adapté pour me définir! J'ai très vite compris que je voulais vivre de ma passion et éviter à tout prix de me retrouver esclave derrière un bureau ; pour atteindre cette liberté il fallait que j'arrive au mariage heureux entre l'artistique et le business. Ça n'a pas toujours été simple, avec pas mal d'échecs sur les plans personnel comme professionnel, mais j'ai toujours su rebondir et me considère comme un homme heureux et privilégié... Comme disait Coluche, je suis un peu comme le coq : “le seul oiseau qui arrive à chanter malgré les pieds dans la merde »!


Comment et quand avez-vous commencé la photographie?

J'ai cru arriver à la photographie par hasard, en 2013, lorsque j'ai acheté mon premier reflex pour produire les photos promo de musiciens que je développais sur Z Factory Records. Je pense avec le recul, que c'était la suite logique de mon parcours, la musique et les arts visuels ayant beaucoup de points communs. Je me suis aussi pas mal cherché, photo de concert, architecture d'intérieur, reportage, culinaire, corporate, photo de tournage... Je suis un passionné et j'aime toucher à tout quand je découvre un domaine. Aujourd'hui je travaille beaucoup pour la mode et l'événementiel mais je me considère avant tout comme photographe de portrait.


Quel est votre but dans la photographie ?

Je ne pense pas avoir de but bien défini si ce n'est celui de continuer à faire ce métier sans m'ennuyer.

Je sais en revanche ce dont je suis fier : quand les gens passent devant mon objectif, se reconnaissent, et se trouvent beaux! L'apparence a pris tellement de place dans notre société, ça engendre beaucoup de mal être... En séance, j'essaie de faire vivre une expérience qui peut aider à se libérer de ses complexes et booster son estime de soi


Que représente pour vous la photographie ?

Contrairement aux humains, la photographie possède ce super pouvoir de figer l'instant et de fait, transforme notre réalité en une représentation onirique, ouverte à des lectures différentes selon les personnes et l'espace temps. Le N&B accentue encore plus ce côté supranaturel. C'est un peu contradictoire, mais malgré cela j'aime la photographie lorsqu'elle transpire le vrai. Comme au cinéma, peu importe si c'est une illusion, il faut que l'image et l'histoire m'embarquent...


Comment votre travail ce différencie-t-il des autres?

J'essaie de ne pas me comparer aux autres photographes, ce qui ne m'empêche pas d'être admiratif du talent de certains... Je sais que mes photos sont uniques, qu'elles plaisent ou ne plaisent pas c'est une autre affaire! Je suis convaincu que le travail d'un photographe est le reflet de sa personnalité, de son expérience, de ses désirs, de sa frustration, de son inconscient. Énormément de paramètres rentrent en jeu... Et si tu mets un même modèle devant l'objectif de différents photographes, tu n'auras pas deux fois la même image. C'est en discutant avec Vincent Peters que j'ai commencé à comprendre le sens de mes photos et c'était très émouvant pour moi qu'il mette le doigt sur cet aspect autobiographique, presque psychothérapique qui soudain te rappelle qui tu es et pourquoi tu as tel regard sur tel sujet.


Où puisez-vous votre inspiration?

Les femmes sont ma principale source d'inspiration. J'ai toujours été très admiratif de la puissance et de la beauté qu'elles dégagent, sans doute parce que j'ai été élevé par des femmes fortes et indépendantes. La musique et la notion de rythme sont également très influents dans ma manière de travailler. D'ailleurs, il y a toujours une enceinte sur mes séances!


Est ce que vous préparez vos images à l'avance?

Tout dépend du résultat souhaité, des enjeux, du budget... Je suis amené à gérer des prods de A à Z où je peux passer des jours à scouter lieux et modèles, à recruter MUA, coiffeur et styliste, à préparer des moodboards, à imaginer des histoires, à dessiner les poses, lumières ou cadrages que j'ai en tête... Puis il y a ces shoots très naturels, souvent improvisés, sans team, juste le modèle, toi, et ton appareil. Je garde la même énergie dans les deux cas de figure !


Travaillez-vous vos photos et décrivez votre travail de post production?

J'ai une assez bonne maîtrise des outils de retouche (je crois que la première version de Photoshop que j'ai eu entre les mains date de 2000 !), et à part sur certaines commandes de grandes maisons, je fais moi-même ma post-production. Mon workflow est assez classique, je développe les fichiers raw sur Capture One ou Lightroom puis, je retouche dans Photoshop si je dois aller plus loin. Je n'utilise aucun plug in automatique, ni preset vendu sur internet : tout est fait à la main (enfin au stylet). L'essentiel de ma retouche est basé sur ce bon vieux dodge & burn et un travail soigné de la chromie ; j'ai abandonné les techniques comme le split frequency au rendu trop plastique à mon goût. La retouche reste une tâche chrono-phage et laborieuse mais j'estime qu'elle est nécessaire pour aller au bout de ma vision et il y a une certaine satisfaction quand arrive l'image finale. J'essaie d'y passer le moins de temps possible, à la fois en cherchant à être au plus proche du résultat final “in camera” mais aussi en laissant de plus en plus passer les petits défauts qui étaient rédhibitoires à mes débuts. Je me répète souvent cette phrase pour arrêter de retoucher : “plus on tend vers la perfection, plus on se rapproche de l'amateurisme”


Quel est votre préférence location ou studio?

J'apprécie autant travailler avec la lumière naturelle qu'avec des sources artificielles, à l'intérieur comme à l'extérieur ; mais quand je veux raconter une histoire, je sors volontiers du studio !


Quels sont les endroits et les sujets qui vous interpellent le plus?

Encore une fois, je cherche la simplicité, peu importe le lieu ou le mood, l'essentiel c'est ma connexion avec le modèle


Qu'est ce que vous voudriez absolument photographier?

J'aimerais photographier toutes les femmes qui ont compté dans ma vie, mais c'est parfois délicat ou impossible à réaliser !


Quelle est la chose la plus importante que vous ayez appris au fil des ans?

Que je ne sais pas grand-chose et qu'il faut du temps pour devenir un bon photographe! Il faut continuellement se remettre en question et ne pas avoir peur de sortir de sa zone de confort pour progresser. On apprend aussi beaucoup des autres et il m'arrive encore après toutes ces années de participer à des workshops ou de troquer ma casquette de photographe contre celle d'assistant pour des gens comme Ali Mahdavi ou Peter Coulson qui ont grandement participé à développer mon regard.


Quels sont vos projets futurs ou à court terme?

Je pense me consacrer à plus de projets personnels et pourquoi pas sortir un premier livre ou organiser une expo pour fêter mes sept ans de carrière !


Que recherchez - vous des modèles avec qui vous travaillez ?

Plus de 50k followers sinon on ne shoot pas ensemble! :D Je plaisante, je déteste les réseaux sociaux et tout le fake qui va avec ! Ce que j'attends des modèles c'est du lâcher prise, je veux voir leur vraie personnalité dans le viseur. En général ça marche : les modèles sentent très vite si elles peuvent faire confiance à un photographe ou non. Lâcher prise ça ne veut pas dire “c'est cool on fait n'importe quoi, n'importe comment”, quand tu travailles avec des modèles en agence tu as un certain niveau d'exigence, tu espères de la diversité dans les expressions, la maîtrise des poses jusqu'au bout des doigts, de l'engagement et de la bonne humeur... Bien sûr je suis plus indulgent avec les new faces et je prends le temps de les éduquer pour que leurs prochains shoots se passent encore mieux.


Avez - vous encore un message pour les modèles?

Par manque de temps j'ai refusé beaucoup de propositions de modèles ces dernières années, mais j'ai de nouveaux projets personnels alors si vous êtes de passage à Paris n'hésitez pas à m'envoyer un message pour que l'on shoot ensemble


www.benoitbillard.com www.instagram.com/benoitbillard

www.linkedin.com/in/benoitbillard

www.facebook.com/benoitbillardphotography















37 keer bekeken0 reacties
Recent Posts
Knipsel1kopie.jpg
100046576_108081414254106_53299416628545

Latest issues

Issue 67kopie.jpg

Tattoos issues

cover tatooskopie.jpg

Lookbooks

LookBook67.jpg

Editorial issues

Editorial issue 44kopie.jpg

Monthly winners

Ki Tan.jpg

Pictures of the day

2.jpg

Kids issues

Modellen Land Magazine

 

A fresh, new submission-based editorial publication that celebrates the true art of fashion and the emerging artists behind it.

A fashion, beauty, editorial and concep-tual art magazine and will be published monthly in free digital format, and Print version.

Everybody can publish for free ,photographers, MUA, stylists, models, good amateur, students, semiprofessional, professional etc...

Modellenland is not a commercially profitable magazine

LookBook58kopie (2).jpg
2000px-Facebook.svg.png
b61f8f_2d8a07e13e9c41d091f5969b5a220da4~
Knipsel3.JPG
b61f8f_edf45ae0863a495ca35a0ed4883ded4b.
Knipsel2.JPG
b61f8f_f341df092e2a4a72a8f9d8b1029bfe61.
b61f8f_b0ee9975c6804549a085a7836d12f18c.
Knipsel.JPG
b61f8f_7988113656fe4db39f8825a8ec767e90.
b61f8f_ae442010728649f6ad9dddcd2d0776db~

Tags

Calendar 2021-001.jpg

Our fans

instagram OF THE WEEKkopie.jpg

© 2015-2021 By Modellenland 

Creative Director and Editor in Chief: Photographer Van Poucke Peter